Connect with us

coupe du monde

L’avocate de Mbappé prend sa défense

Le journal ‘L’Équipe’ a publié ce lundi un entretien avec Delphine Verheyden, l’avocate de Kylian Mbappé. Elle est revenu sur l’affaire du ‘Boycott’ de certaines marques par le joueur de l’équipe de France, tout en prenant sa défense.

Kylian Mbappé fait parler de lui depuis quelques jours et le début du rassemblement avec l’équipe de France. Mais pour une fois, ça n’a rien à voir avec ses exploits sur le terrain, alors qu’il a manqué le match amical contre la Côte d’Ivoire à cause d’une infection ORL.

L’attaquant du PSG a fait l’objet de plusieurs commentaires lorsqu’il a refusé de participer à certaines campagnes de publicité avec des marques partenaires de l’équipe de France avec lesquelles il ne partage pas les valeurs éthiques et morales.

En effet, la star de l’Équipe de France a préféré rester dans sa chambre et ne pas participer à cet évènement malgré l’intervention du président de la FFF Noël Le Graët. Un refus qui va à l’encontre de la convention sur les droits et obligations des joueurs signée avec la Fédération française de football (FFF) depuis 2010.

Ce lundi, l’avocate du joueur français s’est exprimé à ce sujet dans un entretien accordé à ‘L’Équipe’ : « Ce document entre en vigueur au moment de sa signature et arrive à échéance cinq ans après le terme de sa carrière pro. C’est la première chose qui nous pose problème. Pour Kylian, ça devrait donc aller de ses 18 ans jusqu’à ses 40 ans en gros. Ce n’est pas réaliste de prendre un engagement si long. Cette convention a été rédigée en 2010 et le monde de 2022 n’a plus rien à voir avec celui de l’après Knysna« .

« À la sortie de la Coupe du monde (en 2018), Kylian a essayé, malgré le nombre invraisemblable de propositions reçues, d’avoir toujours une ligne dans ses choix. Plutôt que de la nourriture pouvant conduire à l’obésité, il a fait un choix en allant vers « Good Goût » qui est une marque de nourriture bio pour enfants. Cela ne veut pas dire que lui-même est totalement irréprochable dans ce qu’il consomme. Mais plutôt qu’il veut porter les bons messages vers les plus jeunes qui sont influencés par leurs idoles », a-t-elle poursuivi.

Des contraintes contractuelles qui posent problème pour le clan Mbappé : « Il est important que les joueurs soient en harmonie avec les publicités auxquelles ils participent. Ils ont pour leur jeune public un rôle de modèle. Ce rôle doit être manié avec précaution. »

A lire aussi: « Ce que Mohamed Salah nous a dit » : Le ministre des Sports vend la mèche avant le match retour

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Facebook

More in coupe du monde