Joel Embiid – NBA : Le témoignage poignant sur sa récente blessure !

1
114
joel embiid
Publicité

 Joel Embiid a rejoué et s’est exprimé sur cet énième pépin physique qui a eu le don de l’inquiéter. Il avait ete écarté des parquets à cause d’une blessure au genou.

Alors qu’il s’imposait inexorablement comme un véritable candidat au titre de MVP de la saison en NBA, Joel Embiid a récemment été freiné par une blessure au genou. Sujet aux pépins physiques, le pivot camerounais s’est imaginé le pire mais les examens médicaux ont finalement été rassurants. Absent au cours des dix derniers matchs des Sixers de Philadelphie, Joel Embiid a fait son retour dans la nuit de samedi à dimanche dans la victoire face aux Timberwolves de Minnesota (122-113). Une rencontre tendue au terme de laquelle il est revenu sur sa blessure et sur ses craintes.

Publicité

Joel Embiid « Quand je me suis blessé, je pensais que c’était fini »

« Quand je me suis blessé, je me trouvais allongé sur le sol à Washington. Honnêtement, je pensais que c’était fini. Je pensais que ma saison venait de se terminer. La douleur, la façon dont je ressentais les choses, je pensais vraiment que c’était bien pire que les résultats qu’on a eu ensuite. Je pleurais et je me donc demandais à moi-même : « Pourquoi moi ? Pourquoi toujours moi ? » Quand tout va bien pour mon équipe et moi, il faut toujours un truc », a confié Joel Embiid dans des propos rapportés par Basket Session.

Finalement plus de peur que de mal, puisque Embiid n’a manqué que dix matchs et ses coéquipiers ont plutôt bien assuré sans lui avec 7 victoires pour 3 défaites. Trois revers face à de grosses équipes (Nuggets, Clippers et Bucks) contre lesquelles les hommes de Doc Rivers ont affiché leurs limites sans leur superstar.

Une présence qui change tout pour les Sixers

De retour avec une ligne de stats bien complète, Joel Embiid a de suite rassuré sur son niveau. « Défensivement c’est facile, je dois juste être moi-même. Contrer et protéger la peinture en ne laissant personne y entrer. Mais offensivement, je vais mettre ça sur le compte de la protection que je portais au genou. J’avais l’impression de ne pas être dans le bon rythme du match et d’avoir une gêne sur chacun de mes tirs. Ce n’était pas fluide, je n’avais pas de rythme. Je dois juste m’y habituer, jouer avec et espérer que je m’améliore car j’ai perdu trop de ballons. »

Pour l’empêcher de faire son chantier habituel, Chris Finch avait décidé de multiplier les prises à deux, ou à trois. Ancien assistant des Raptors, le coach de Minnesota avait ainsi choisi de reprendre les systèmes de Nick Nurse, et Embiid s’y attendait. « Ils m’ont doublé voire triplé à chaque fois et ça marchait bien parce que leur coach vient de Toronto et je savais ce qu’il allait se passer. Je dois juste me synchroniser avec mes coéquipiers mais ça va venir avec le temps. »

Désormais, le pivot All-Star doit retrouver le rythme et profiter des dernières semaines de saison régulière pour arriver en playoffs dans une forme optimale. « C’était dur. Vendredi, c’était vraiment la première fois que je faisais un entrainement complet depuis ma blessure. Donc il va me falloir du temps pour redevenir celui que j’étais, mais mon corps va bien. Évidemment, l’état de forme dans un match est différent de la manière dont tu te sens et je dois continuer à travailler sur les matches et le entrainements et je serai de retour au niveau d’avant ma blessure. »

A lire aussi: Rafael Nadal décrit comment il a choisi le tennis plutôt que le football

- Publicité -

1 COMMENTAIRE