JO Tokyo : Les menaces d’annulation planes sur la compétition!!

0
146
JO
Publicité

Moins de 100 jours de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet- 8 août 2021) l’incertitude plane toujours sur la tenue de ce grand événement sportif planétaire.

Au Japon, seul 1% de la population a été vacciné contre le Covid-19. La situation sur place est alarmante. Alors que l’état d’urgence a été déclaré, le maintien des Jeux olympiques à Tokyo, durant l’été, interroge.

Publicité

Derniers instants de liberté, vendredi, pour les habitants de Tokyo (Japon) : l’état d’urgence a été déclaré samedi 24 avril afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Le pays enregistre 5 000 nouveaux cas par jour. Alors, beaucoup sont venus profiter d’un dernier verre dans les bars. Ceux-ci, comme les grands magasins, seront désormais fermés, et la consommation d’alcool interdite dans les restaurants à partir de minuit. « Ici les gens viennent pour boire et pour manger donc si je ne peux plus servir d’alcool, personne ne viendra« , s’inquiète Keisuke Makita, qui travaille au restaurant Sumizaru. 

« Faire venir des gens pour ces JO en pleine pandémie, c’est vraiment scandaleux »

En effet, les informations en provenance du Japon ne sont pas trop rassurantes. Vendredi les autorités ont décidé de décréter un nouvel état d’urgence qui prendra effet à partir d’aujourd’hui dimanche 25 avril 2021. La décision est motivée par la forte recrudescence de la Covid-19 au Japon.

Au Japon, certains hôpitaux commencent à nouveau à être débordés. La campagne de vaccination a pris du retard, et moins de 1% de la population est vaccinée. Des chiffres faibles qui s’expliquent par des problèmes d’homologation, mais aussi un manque de doses. Malgré cette quatrième vague et une situation sanitaire inquiétante, la capitale, Tokyo, doit toujours organiser les Jeux olympiques dans trois mois. La tenue de cet événement ne ravit pas vraiment les habitants de la ville : 70% d’entre eux s’y opposent. « Faire venir des gens pour ces Jeux en pleine pandémie, c’est vraiment scandaleux« , estime une passante. Ce troisième état d’urgence est le plus strict mis en place jusqu’à présent au Japon.  

La mesure touchera trois grandes agglomérations (Kyoto, Osaka et Hyobo). L’état d’urgence s’étalera jusqu’au 11 mai. Pour rappel, le second état d’urgence a été levé en mars dernier. Par mesure de sécurité, les autorités ont pris la décision de fermer tous les magasins, centres commerciaux, restaurants et autres lieux de regroupements des citoyens.

Vendredi, le ministre en charge de la lutte contre le virus, Yasutoshi Nishimura, a déclaré : «Nous avons un fort sentiment de crise ; nous ne serons pas en mesure de contenir les variants qui ont de puissantes capacités infectieuses. A nous de prendre des mesures plus fortes que jusqu’à présent». Le Japon vivra dans le doute et l’incertitude jusqu’à l’été prochain en raison de la persistance de la pandémie qui a fait un peu moins de 10.000 morts depuis le début de l’année 2020 (sources médias locaux). Une chose est sûre.

A moins d’un miracle, les étrangers ne seront pas autorisés à assister aux Jeux olympiques de Tokyo. Les autorités nippones ont annoncé que seulement 1% de la population a été vaccinée.

- Publicité -