Interdiction des étrangers aux JO de Tokyo 2021 : Un faux pas du Japon

1
69
JO

10 ans quasiment jour pour jour après le grand tremblement de terre du Tohoku et le tsunami corollaire, alors qu’on le supputait depuis des mois, c’est désormais confirmé : les Jeux Olympiques de Tokyo 2021, qui démarrent le 23 juillet après un report d’un an lié à la crise sanitaire du Coronavirus , se tiendront sans spectateurs venant de l’étranger.

Il y a 2 informations essentielles dans cette annonce, dont le communiqué de presse conjoint entre les organisateurs des JO au Japon et le Comité International Olympique sera publié dans les prochains jours :

  1. comme nous l’écrivions début septembre dernier, les Jeux n’ont été ni annulés ni reportés à nouveau ;
  2. seuls les spectateurs du Japon seront autorisés à y assister.

Raison invoquée par l’État japonais ? La vox populi (incluant les tatamisés) dont les sondages la placent depuis des mois contre l’accueil de touristes étrangers pendant les Jeux, renforcée par la propagation des variants du Covid-19. Notez que l’opinion japonaise est également majoritaire contre la tenue même de ces JO reportés mais cela, visiblement, le gouvernement n’y prête pas autant attention… Car au final, pourquoi les avoir repoussés d’un an, alors que cette non-solution aurait pu être choisie dès 2020 (les variants en moins) ?

En tout cas, puisque les droits de retransmissions télévisées pour un milliard de téléspectateurs pèsent probablement bien plus dans la balance que la billetterie (90 milliards de Yens / ~690,8 millions d’euros seulement pour cette dernière, à minimiser car estimés avant le Covid), le CIO touchera bien sa rémunération grâce aux sponsors engagés. Les supporters étrangers sont donc le fusible en forme de sacrifice qui permet aux Jeux Olympiques de se tenir, non plus dans l’esprit confraternel ni celui de la relève du Japon post 11 mars 2011, mais bien d’un évènement visant à éponger les dettes pourtant fraîches de ces Jeux d’été parmi les plus chers de l’Histoire.

À l’heure où ces lignes sont écrites, le site officiel écrit toujours « Tokyo est prêt à accueillir les spectateurs du monde entier pour les Jeux ! » et liste de nombreux liens pour préparer son voyage, réserver sonhébergement ou encore « profiter de Tokyo pendant les Jeux« . À vos captures d’écran !

Qui pourra assister aux Jeux Olympiques (JO 2021)

C’est donc très clair : les visiteurs en provenance de l’étranger ne seront pas autorisés à entrer au Japon pour assister aux JO, quand bien même ils auraient acheté des billets pour les cérémonies ou les compétitions.

Sous ce climat estival japonais chaud et humide, défavorable aussi bien aux performances des athlètes qu’à la propagation du Covid, il n’est même plus question de mesures visant à maîtriser le virus pendant l’évènement :

  • les tests PCR négatifs, déjà imposés depuis le printemps dernier avant et après le vol d’arrivée ;
  • l’éventuel « passeport vert » d’une vaccination mondiale à marche forcée, qui semble pourtant remplir ses objectifs (réduction des risques de forme grave) et même au-delà (lutte contre les variants voire jusqu’à la propagation elle-même) d’après les premiers retours empiriques ;
  • ni même encore d’une quarantaine de 3 jours dans un hôtel désigné à l’aéroport puis de 14 jours dans son lieu d’hébergement, qu’un certain nombre de fans et de proches des athlètes auraient sans doute acceptée sous la contrainte…

Ainsi, le Japon a tranché : c’est un NON ferme et définitif pour l’accueil des visiteurs extérieurs à l’archipel, qui étaient pourtant 1 million à détenir des billets pour ces Jeux Olympiques de Tokyo 2021, soit 15 à 20% du total selon les sources croisées… Imaginerions-nous le futur Championnat d’Europe de football de juin (à la trajectoire étonnamment similaire aux JO avec leur report d’un an) dans laquelle chaque pays hôte interdirait la venue des étrangers ?

On assistera cet été, en lieu et place d’un évènement fraternel pour les citoyens du monde, à des Jeux discriminants du repli sur soi et de la peur de l’autre. L’image de Tokyo 2021 sera donc celle de spectateurs dans l’entre-soi, réduite à une banale compétition sportive bien loin de son envergure et de sa ferveur initiales.

A lire aussi: L’équipe de France qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2021 malgré sa défaite contre le Portugal

1 COMMENTAIRE