dimanche, janvier 23, 2022
HomeFootballEuro 2021: Apres l'elimination des Blues, Deschamps devrait-il rester? " C'est ma...

Euro 2021: Apres l’elimination des Blues, Deschamps devrait-il rester?  » C’est ma responsabilité, je l’assume »

S’il n’a pas voulu répondre sur son avenir, Didier Deschamps a reconnu qu’il était responsable du fiasco de Bucarest face à la Suisse (3-3, 4 tab à 5). Le sélectionneur des Bleus reconnaît que ses choix de départ, et notamment le système en 3-5-2, n’a pas fonctionné. Selon lui, tout était fait pour mettre en valeur le trio offensif. Raté…

Didier Deschamps a fini par se perdre. Du 4-3-3 au 3-5-2 en passant par le 4-2-3-1, des choix baroques tout au long de la compétition (Tolisso ailier droit, Rabiot piston gauche) et l’équipe de France a fini par le payer face à la Suisse ce lundi à Bucarest au bout d’une nuit de folie. D’une nuit de tristesse aussi. Les champions du monde n’ont jamais connu une telle désillusion sous les ordres de Didier Deschamps.

En conférence de presse, le sélectionneur n’a pas fui ses responsabilités : « Le foot, je sais comment c’est fait, a-t-il commenté après l’élimination. Quand ça se passe moins bien, c’est ma responsabilité, je l’assume. C’est un moment pénible. On avait l’envie, l’ambition, la force. Malheureusement, ça s’arrête là. Il faut l’accepter. »

A la question de savoir si ce cataclysme pourrait le pousser à se retirer de ses fonctions, il a choisi de ne pas répondre. Mais son discours laisse assez peu de doutes sur ses intentions : « J’ai vu un vestiaire très triste, a continué Deschamps. J’ai un groupe uni, solidaire. Il sait par où il est passé. Aujourd’hui, le groupe est toujours uni. »

« ÇA N’A PAS FONCTIONNÉ » selon Deschamps

« Je l’ai déjà testé trois fois (ndlr le système en 3-5-2), c’était pour placer le trio offensif dans les meilleures conditions, a-t-il tenté de se justifier. Ça n’a pas fonctionné. On avait des décalages sur notre côté droit et on arrivait en retard. Mais ce n’était pas une option défensive, au contraire. » Reste que toute son équipe a joué à l’envers dans une disposition qu’elle n’a jamais apprivoisée. Ce système a diffusé une fébrilité à tous les étages. En particulier dans une défense méconnaissable et exposée aux quatre vents.
« Qu’on n’ait pas eu un schéma identique tout de suite, oui, c’est vrai, on n’a pas tout bien fait. Il y avait des équilibres à trouver, a continué Deschamps. La première mi-temps ne me donne pas raison. On avait fait ce qu’il fallait pour inverser la tendance. Ça fait mal. » Ce qu’il ruminera longtemps, c’est cette incapacité à tenir les deux buts d’avance. La si solide équipe de France s’est écroulée comme un château de cartes. « Les regrets, c’est à dix minutes de la fin, de ne pas avoir mieux géré. » On n’a pas reconnu les Bleus. On n’a pas reconnu Deschamps. L’état de grâce est définitivement terminé.
Comprendre que la situation n’est pas explosive et qu’il reste le maître de la situation alors son contrat expire à l’issue de la Coupe du monde au Qatar. Interrogé par beIN Sports, qui lui donnait rendez-vous en septembre pour les prochains matches de qualification au Mondial 2022, il a rétorqué: « Oui, c’est prévu« .
A priori, donc, pas question de tout envoyer valser. Même après une compétition où Deschamps se sera fourvoyé de bout en bout ou presque. Hormis le mirage allemand à Munich, il s’est trompé dans les grandes largeurs. Et ce lundi plus que jamais.

A lire aussi: Euro 2021: DESCHAMPS RACONTE SON ALTERCATION AVEC COMAN

RELATED ARTICLES

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments