Connect with us

Tennis

Wimbledon : Une finale Djokovic-Nadal attendue

Wimbledon : Une finale Djokovic-Nadal attendue

Grâce au protocole de soins qu’il a suivi après sa victoire à Roland-Garros, Rafael Nadal semble aller mieux. A tel point, qu’il sera bien présent à Wimbledon afin de tenter de remporter son troisième Majeur de l’année et poursuivre de rêve de réaliser le Grand Chelem sur une saison.

D’autant plus que l’Espagnol a de grandes chances d’être protégé au tirage au sort puisqu’il va hériter de la tête de série numéro 2. L’homme aux 22 titres en Grand Chelem ne pourra donc pas rencontrer Novak Djokovic avant la finale.

On l’avait quitté à la fois souriant et inquiet après sa victoire à Roland-Garros. Et pour cause, malgré l’obtention de son 14e trophée porte d’Auteuil, Rafael Nadal avait des doutes concernant la suite de sa carrière. Souffrant du pied, l’Espagnol avait disputé toute la quinzaine avec le pied anesthésié à cause d’une maladie impossible à soigner. Il annoncera d’ailleurs qu’il débuterait un traitement dont la réussite décidera de son avenir dans le tennis à long terme, mais également de sa participation à Wimbledon.

Et ces dernières heures, Rafael Nadal se montrait rassurant. « Ce qui a été fait à Barcelone (traitement médical du pied) n’est pas immédiat à 100%, mais des changements sont perceptibles, je les ai remarqués, des sensations étranges, mes douleurs articulaires ont diminué. Ça évolue tous les jours. Ce n’est pas une chose mathématique et encore moins avec le problème que j’ai. J’ai eu deux séances de ce traitement et elles ont été satisfaisantes. Concernant Wimbledon, mon intention est de jouer le tournoi, et cette semaine passée à m’entraîner me fait dire que j’ai de bonnes chances (de jouer à Wimbledon) », assurait l’homme aux 22 titres du Grand Chelem. De très bon augure pour sa participation à Wimbledon, d’autant plus que sur le gazon britannique, Rafael Nadal aura un vrai coup à jouer.

En effet, depuis la saison dernière, les organisateurs de Wimbledon ont changé leur système d’attribution des têtes de série. Jusque-là, ce sont les résultats obtenus sur gazon avant le début de Grand Chelem britannique qui étaient pris en compte. Désormais, le système utilisé est le même que sur les autres tournois puisque les têtes de série sont désormais désignées selon les classements ATP et WTA. Cela n’avait d’ailleurs pas souri à Rafael Nadal à Roland-Garros, alors tête de série numéro 5, et qui était tombé dans une partie de tableau extrêmement relevée avec Novak DjokovicCarlos AlcarazFélix Auger-Aliassime ou encore Alexander Zverev.

Cela ne l’avait pas empêché de remporter le tournoi, mais il aurait probablement apprécié de se retrouver moins rapidement face à des joueurs de ce calibre. Qu’il se rassure, cela devrait être un peu plus calme à Wimbledon. En effet, les organisateurs du tournoi ont dévoilé la liste des 32 têtes de série du tournoi masculin et en l’absence des deux premiers au classement ATP, Daniil Medvedev et Alexander Zverev, ce sont donc Novak Djokovic et Rafael Nadal qui ont hérité des deux premières têtes de série. Le Serbe sera numéro 1 et l’Espagnol numéro 2. Par conséquent, les deux légendes du tennis mondial sont assurées de ne pas se croiser avant la finale.

Respectivement tête de série numéro 3 et numéro 4 Casper Ruud, finaliste à Roland-Garros, et Stefanos Tsitsipas seront les autres potentiels demi-finalistes et pourraient retrouver Novak Djokovic ou Rafael Nadal dans le dernier carré de Wimbledon selon la partie de tableau dans laquelle ils se trouvent. Malgré tout, les fans de tennis rêvent d’une finale qui réunirait 42 titres du Grand ChelemNovak Djokovic visera un 21e sacre en Majeur tandis que Rafael Nadal tentera de prendre encore ses distances dans l’histoire en décrochant un 23e tournoi du Grand Chelem. Mais surtout, après avoir remporté l’Open d’Australie et Roland-GarrosRafael Nadal est le seul encore en course pour remporter les quatre Majeurs de la saison. Un exploit que même Roger Federer et Novak Djokovic n’ont pas réalisé. Cela placerait donc l’Espagnol encore un peu plus haut dans l’histoire du tennis.

A lire aussi: Yannick Noah : « quand je perdais, j’étais le Camerounais, quand je gagnais, j’étais le Français »

Advertisement

Facebook

More in Tennis