SuperLigue: Florentino Perez (Real Madrid): « Nous allons sauver le football »

0
34
superligue

Le président du Real Madrid est revenu lundi soir dans l’émission espagnole « El Chiringuito » pour la première fois sur la création de la Super Ligue et a critiqué le nouveau format de la Ligue des champions.

Florentino Perez s’est exprimé pour la première fois depuis l’annonce de la création de la Super Ligue par les douze clubs fondateurs dimanche. Invité de l’émission espagnole El Chiringuito lundi soir, le président du Real Madrid a défendu la Super Ligue et a critiqué le nouveau format de la Ligue des champions.

« À chaque fois qu’il y a des changements, il y a toujours des personnes qui s’y opposent… et nous allons sauver le football en cette période de crise », a indiqué Perez.

« Les audiences et les droits baissent et quelque chose doit être fait. Nous sommes tous ruinés », a reconnu le président madrilène. En deux saisons, Madrid a perdu 400 millions d’euros . Nous sommes arrivés à la conclusion qu’au lieu de changer la Ligue des champions, la création de la Super Ligue nous permettra de compenser ce que nous avons perdu. »

« Les jeunes ne sont plus intéressés par le football »

Selon lui, le football actuel n’est pas assez attractif. « Les jeunes ne sont plus intéressés par le football. Pourquoi ? Parce qu’il y a beaucoup de matches de faible niveau et ça ne les intéresse plus, ils ont d’autres plateformes pour se distraire maintenant. »

Florentino Perez persiste avec sa SuperLigue de football et se defend :

 « Il y aura de moins en moins d’intérêt si nous continuons avec la Ligue des champions. Le nouveau format est absurde. Nous serons déjà morts en 2024. »

« Je suis triste. Nous travaillions sur ce projet depuis trois ans. Le format de la Ligue des champions est obsolète, vieux et n’a d’intérêt qu’à partir des quarts de finale. […] Ce format ne fonctionne plus, et il nous est venu l’idée de faire un format dans lequel joueraient les équipes majeures d’Europe. Nous avons regardé les chiffres et nous avons vu que nous pouvions en tirer beaucoup plus d’argent. »

« Il y avait un club parmi les Anglais qui n’était pas très intéressé. Il a commencé à contaminer les autres. Un autre n’était plus convaincu. […] Le projet est en attente, il existe. […] Les douze clubs avaient signé un contrat. S’ils sont partis, c’est parce que l’UEFA leur a mis la pression. »

« Je n’ai jamais vu autant d’agressivité, c’était quelque chose d’organisé. Ça nous a tous surpris. Quand nous avons communiqué, nous avons demandé à voir le président de l’UEFA et de la FIFA. Ils ne nous ont pas répondu. En vingt ans, je n’avais jamais vu une telle agressivité de ma vie. Des menaces, des insultes… comme si nous avions tué le football. »

« La vie change. De décennie en décennie, des générations apparaissent et demandent de nouvelles choses. […] Nous devons proposer des matchs compétitifs, qui soient vus sur des nouvelles plateformes. »

Alors que le projet semble deja voué a l’echec, le president du Real de Madrid garde encore espoir et persiste a vouloir crée une Superligue concurrente a la Champions League de l’UEFA.

A lire aussi: Football: L’UEFA menace d’exclure les clubs tentés par la « Superligue »