Super League-UEFA : Quatre clubs fondateurs suspendus deux ans en Ligue des champions?

0
95
uefa
Publicité
Selon les informations d’ESPN, l’UEFA envisagerait de sanctionner lourdement les clubs n’ayant pas totalement abandonné le projet de Super League. Le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus Turin et l’AC Milan risqueraient une suspension de deux ans en Ligue des champions.

Ils ne devraient pas échapper à des sanctions. Et elles pourraient être lourdes. Selon les informations de ESPN, les clubs ne s’étant pas officiellement retirés de la Super League pourraient être privés de Ligue des champions ou de Ligue Europa pour deux ans. Ces derniers jours, l’UEFA a échangé avec les 12 équipes, parmi les plus riches d’Europe, qui avaient décidé de se lancer dans ce projet de compétition semi-fermée. Objectif: leur promettre une sanction moindre en l’échange d’un retrait clair et net de la Super League.

Des accords auraient été trouvés avec sept clubs: Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham et l’Atlético. Les discussions seraient également bien avancées avec l’Inter, alors que le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus et l’AC Milan resteraient fidèles à leurs positions.

L’UEFA veut éviter une bataille judiciaire

Ces quatre irréductibles, convaincus d’être en position de force face à l’UEFA, ne seraient pas décidés à jeter l’éponge. D’après ESPN, ils estiment que le projet ne sera mort que si neuf des douze clubs se retirent. Voilà pourquoi l’UEFA fait tout pour convaincre les putschistes de faire marche arrière, dans l’espoir également d’éviter une bataille judiciaire qui pourrait s’annoncer très longue. Le patron de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a récemment laissé entendre qu’il voulait adopter une approche au cas par cas avec les derniers clubs dissidents. « Tout le monde doit subir les conséquences de ce qu’il a fait et on ne peut pas prétendre que rien n’est arrivé », a-t-il déclaré fin avril auprès du Mail on Sunday, mettant à part les six clubs anglais, dans la mesure où ils ont été les premiers à lâcher la Super League.

« Pour moi, il y a une grosse différence entre les clubs anglais et les six autres. Ils se sont retirés en premier, ils ont admis leur erreur », a-t-il souligné. Ils peuvent tout de même s’attendre à des sanctions, notamment financières, même si Ceferin n’a pas voulu détailler l’éventail des sanctions envisageables. « Tout le monde sera tenu pour responsable (…) Est-ce que ce sera disciplinaire ? Est-ce que ce sera par une décision du comité exécutif ? On verra. Il est trop tôt pour le dire », a-t-il indiqué. Pour les autres, (Real, Barcelone, Juve et Milan), l’UEFA réfléchirait donc à une peine maximale, à savoir une suspension de deux ans de la Ligue des champions et de la Ligue Europa.

Gianni Infantino, le patron de la Fifa, a toutefois appelé à la prudence ce mercredi dans les colonnes de L’Equipe : « C’est vite dit qu’il faut punir. C’est même populaire – ou populiste – parfois. (…) Il appartient en premier lieu aux instances nationales, ensuite aux Confédérations, dans ce cas l’UEFA, et seulement après à la FIFA de prendre les mesures approppriées. »

Publicité