Connect with us

Cameroun

Rigobert Song/Qatar 2022 : « notre objectif c’est au moins les demi-finales »

Le sélectionneur national espère que les Lions Indomptables feront mieux qu’en 1990.

Le magazine « Corner » de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) pour mois d’avril est déjà disponible. Dans cette édition, Rigobert Song Bahanag évoque la participation des Lions Indomptables du Cameroun pour la Coupe du Monde au Qatar.

« Vous savez, le président de la Fecafoot c’est un passionné. Sans me le signifier clairement, il a laissé entendre après la qualification qu’il veut traverser les quarts de finale. Ce qui signifie que notre objectif c’est au moins les demi-finales. », confie le sélectionneur de l’équipe nationale de football.

Pour cette édition de la Coupe du Monde, le technicien camerounais veut y aller avec les meilleurs. Y compris les joueurs locaux qui se seront démarqués. « La sélection nationale est le regroupement des meilleurs joueurs. Si les joueurs locaux font partie des meilleurs, ils seront sélectionnés pour la Coupe du monde. N’oubliez pas que plusieurs anciens Lions sont allés en Coupe du monde alors qu’ils évoluaient dans le championnat local. J’en fais d’ailleurs partie. Je pense aussi à Pierre Njanka qui avait inscrit un but mémorable contre l’Autriche en 1998. Donc, il n’y a pas de raison pour que les joueurs locaux soient écartés. Les camerounais doivent savoir que la sélection nationale est ouverte à tout le monde. La preuve, c’est que Souaibou Marou et Patient Wassou, deux jeunes sociétaires de Coton Sport de Garoua, ont été appelés pour le match capital contre l’Algérie. Mon staff et moi vivons au Cameroun, on sillonne les stades afin d’observer et pouvoir dénicher le cas échéant, des éléments qui peuvent aider notre équipe. », affirme Rigobert Song Bahanag.

Joël Matip

S’agissant du cas Joël Matip,  l’ancien joueur de Liverpool souhaite le revoir un jour arborer la tunique des Lions Indomptables. « Mais vous savez, la décision appartient au joueur. Il m’a demandé du temps pour pouvoir se prononcer. J’attends toujours, mais il faut savoir que je n’ai pas tout le temps. A un moment, il faut que je puisse prendre des décisions, car je suis dans l’urgence. », précise-t-il.

A lire aussi: Gaël Ondoua : Le Camerounais mis sur le marché des transferts

2 Comments
Advertisement

Facebook

More in Cameroun