L’UEFA Women’s Champions League pose les bases d’un avenir plus durable

0
45
uefa

L’UEFA Women’s Champions League nouvelle formule, qui débute au mois d’août, présage un avenir plus durable pour le football féminin et ce, grâce à un modèle de distribution financière avant-gardiste.

Le nouveau modèle, mis en place pour la saison 2021/22 et approuvé par le Comité exécutif de l’UEFA la semaine dernière, permettra à la plus grande compétition interclubs féminine de la planète de redistribuer EUR 24 millions au football féminin d’Europe entière, soit quatre fois plus que le montant actuel.

Cette augmentation considérable est le fruit du travail de remaniement de la Women’s Champions League par l’UEFA, avec notamment la centralisation des droits de sponsoring et des droits médias à partir de la phase de groupe. Outre les recettes générées par cette décision, le nouveau modèle de distribution financière profitera également de la toute première subvention croisée en provenance des compétitions interclubs masculines de l’UEFA, qui viendra ainsi contribuer au football féminin et renforcer l’investissement de l’UEFA.

L’instance dirigeante du football européen s’engage aussi à redistribuer 23 % des EUR 24 millions disponibles au moyen de versements de solidarité aux clubs non participants de chacun des championnats nationaux européens de première division représentés dans la compétition. Ces versements doivent être réinvestis dans le développement du football interclubs féminin.

Déclaration du président de l’UEFA : « un pas de géant dans la bonne direction pour le football »

« L’annonce faite aujourd’hui représente un pas de géant dans la bonne direction pour le football. Le nouveau modèle de distribution financière de la compétition va renforcer l’ensemble du football professionnel féminin à travers l’Europe », a déclaré Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA, ce mardi.

« Il démontre également à quel point le modèle sportif européen est au cœur du développement à long terme du football, a ajouté M. Čeferin. Le développement du football féminin ne doit pas être dicté par l’appât du gain à court terme, mais bien par une vision à long terme. Grâce aux versements de solidarité sur lesquels ce projet repose et grâce à l’augmentation des primes, le moindre Euro généré par la Women’s Champions League, et même davantage, sera reversé au football féminin. »

Nadine Kessler, responsable en chef Football féminin de l’UEFA, a déclaré : « Après plus de trois années de dialogue et de consultation avec nos associations nationales, nos clubs et l’Association des clubs européens, nous tenons à remercier de tout notre cœur l’ensemble des personnes impliquées pour leur contribution. Chacun de ces changements est dicté par une vision uniforme et garantit que nous allons dans la même direction : vers l’avant !

» Nous avons hâte de présenter au monde entier la nouvelle formule de l’UEFA Women’s Champions League, et de proposer aux supporters de football les meilleures joueuses et les meilleures équipes à l’occasion de la meilleure compétition interclubs féminine au monde.

« Cette subvention croisée destinée à la Women’s Champions League en provenance des compétitions interclubs masculines est un signal fort que le football féminin constitue une priorité stratégique », a ajouté M. Čeferin.

Une hausse des primes et des versements de solidarité

Explication de la nouvelle formule de l’UEFA Women’s Champions League.

Selon les premières estimations de l’UEFA, tous les clubs participant à la prochaine édition de la Women’s Champions League pourront bénéficier de la hausse des primes. Par exemple, les équipes disputant la nouvelle phase de groupe recevront au minimum EUR 400 000, soit cinq fois plus que les sommes versées aux équipes atteignant le stade équivalent (les huitièmes de finale) dans l’actuelle compétition. Le vainqueur pourrait gagner jusqu’à EUR 1,4 million de primes selon ses résultats tout au long de la compétition.

Les versements de solidarité distribués aux clubs non participants seront calculés selon la meilleure performance des clubs représentant leur championnat national dans la Women’s Champions League. Plus un club ira loin, plus les versements de solidarité alloués aux clubs évoluant dans son championnat national seront élevés.

Un nouveau règlement pour protéger et développer les joueuses

L’UEFA a également pris d’autres mesures afin d’adapter le règlement de la compétition pour mieux protéger les joueuses professionnelles en plus d’encourager le développement des talents européens.

Le règlement protégera ainsi les joueuses décidant de devenir maman. À compter de la saison prochaine, les clubs participants auront la possibilité de modifier leur effectif à tout moment de la saison afin de remplacer de façon temporaire les joueuses qui sont enceintes ou doivent partir en congé maternité, et de réintégrer celles qui en reviennent.

Le développement de jeunes joueuses talentueuses joue désormais un rôle central dans le règlement de la compétition. La mise en place d’une liste B permettra en effet aux clubs de compléter leur effectif en y intégrant de jeunes joueuses qui répondent à des critères spécifiques. De plus, à compter de la saison 2022/23, l’UEFA prévoit de mettre en place une règle des « joueuses formées localement » pour entretenir la croissance des talents formés localement en Europe.

L’assistance vidéo à l’arbitrage à partir des quarts de finale

En vue de professionnaliser davantage encore la compétition, l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui n’était déployée qu’en finale, sera désormais utilisée dans tous les matches de la phase à élimination directe.

Des matches plus compétitifs, plus d’équipes, une plus grande visibilité

Le compte à rebours pour le lancement de la Women’s Champions League nouvelle formule sera donné au mois de mai, l’annonce de nouveaux partenaires commerciaux devant intervenir juste avant la finale 2021 à Göteborg. Ces derniers ont été attirés par une formule plus compétitive – ajout d’une voie des champions et d’une voie de la ligue dans la phase de qualification lors des premiers tours et phase de groupe à 16 équipes suivie d’une phase à élimination directe –, qui permettra la participation de davantage d’équipes et de joueuses, mais offre surtout la promesse d’une visibilité mondiale.

Le 16 mai, l’UEFA dévoilera le nouveau branding ainsi que le tout premier hymne officiel de la compétition, qui visent à mettre en lumière son avenir brillant.

A lire aussi: Champions League (PSG-Man City): Historique des duels Pochettino-Guardiola, ça donne quoi?