Lions indomptables : L’avenir de Conceiçao en pointillés – Son contrat arrive à terme en septembre prochain

0
53
lions indomptables

Le contrat de l’entraîneur-sélectionneur de l’Equipe nationale de football du Cameroun s’achève en septembre. Et le technicien portugais est loin d’être fixé sur son sort.

Ce n’est un secret pour personne. Le recrutement de Antonio Conceiçao par le ministre camerounais des Sports a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Narcisse Mouelle Kombi n’ayant pas respecté le canevas habituel : appel à candidature, étude des dossiers, audition des candidats, sélection d’une short-list par la Fécafoot, présentation de l’heureux élu et officialisation du recrutement.
Au lieu de ça, le ministre et l’entraîneur se sont retrouvés dans un hôtel de la capitale pour parapher un contrat de deux ans. L’accord signé au lendemain de la Can 2019 arrive à son terme en septembre prochain.
A quelques mois de la fin de son bail, l’avenir de Antonio Conceiçao s’inscrit en pointillés. Très critiqué après la défaite contre le Cap-Vert (3-1) et le nul face au Rwanda (0-0) en mars, l’entraîneur des Lions Indomp­tables n’a encore reçu aucune assurance de sa hiérarchie.

Lions indomptables: Ce qu’on reproche à Conceiçao!

A Yaoundé, des voix s’élèvent déjà pour s’opposer à un renouvèlement de son contrat. On lui reproche notamment son coaching et son «manque de personnalité». Conceiçao est par exemple accusé de ne pas faire assez d’effort pour ramener certains talents disposés à défendre les couleurs nationales. On évoque entre autres, le cas de Nicolas Nkoulou (Fc Torino) dont l’entraîneur semble avoir définitivement tourné la page.
Antonio Conceiçao est certainement conscient que beaucoup au Cameroun souhaitent le voir partir d’ici septembre. Mais le technicien refuse d’être affecté par ce qui se raconte dans les chaumières. «Oui mon contrat finit, a-t-il déclaré dans un entretien avec Footazimuts. En toute honnêteté, je suis plus focalisé sur la préparation des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 que sur mon contrat. En effet, ces intérêts sont beaucoup plus importants pour le pays et le Peuple camerounais que de discuter de mon contrat.»
Le technicien assume ses choix et se dit certain d’être sur la bonne voie. «Je suis très conscient et responsable de mes décisions, dit-il. Les objectifs tracés dès le début des éliminatoires de la Can ont été réussis. Nous avons terminé à la première place.»
En juin et septembre, le Cameroun va disputer ses trois premiers matchs des éliminatoires du Mondial 2022. Les Lions vont respectivement affronter le Malawi, la Côte d’Ivoire et le Mozambique. Trois matchs capitaux pour la survie de Conceiçao à la tête de l’encadrement technique des champions d’Afrique 2017.

A lire aussi: Lions indomptables : Plus d’un milliard versé aux sélectionneurs virés en 5 ans