Mercato: Les 7 destinations potentielles de José Mourinho

3
193
josé mourinho
Publicité

José Mourinho vient d’être démis de ses fonctions. Malgré son départ de Tottenham, The Special One a déjà l’intention de retrouver un poste. Et on a une idée des destinations qui pourraient s’intéresser de près à son profil.

7. Arsenal – Plausibilité : 0,5/10

Sommaire

Publicité

On vous l’accorde, José Mourinho a déjà entraîné Chelsea et Tottenham, deux des grands rivaux londoniens des Gunners. D’autant plus que The Special One a toujours été en froid avec Arsène Wenger lors de ses années à la tête de l’écurie anglaise.

Mais pourquoi ne pas poursuivre son tour de Londres ? L’entraîneur portugais semble particulièrement apprécier la capitale britannique. Loin d’avoir les résultats souhaités, Arsenal pourrait surprendre tout le monde en contactant José Mourinho.

Certes, cette possibilité n’a que très peu de chance d’aboutir. En cas de départ de Mikel Arteta dans les prochains mois, la donne pourrait toutefois être différente. Et nul doute que ses premières conférences de presse en poste chez les Gunners resteraient dans l’histoire !

6. Real Madrid : Plausibilité : 2/10

Il a déjà entraîné à la tête du Real Madrid de 2010 et 2013. Et le technicien portugais garde d’excellents rapports avec Florentino Pérez. Alors pourquoi ne pas faire son retour chez les Merengue ? Zinédine Zidane n’est toujours pas certain de poursuivre très longtemps avec le club madrilène.

Pour le moment, l’entraîneur tricolore est toujours en lice pour remporter la Liga et la Ligue des Champions. En cas de saison blanche, il ne serait pas surprenant que Zizou quitte la capitale espagnole. Dans ce cas de figure, le nom de José Mourinho apparaîtra dans les rumeurs.

Ses derniers résultats ne parlent pas en sa faveur. On le sait toutefois, José Mourinho est capable d’exploits. Avec un effectif et les moyens démesurés d’un club comme le Real Madrid, The Special One referait très vite son retour dans l’élite.

5. Angleterre : Plausibilité : 3/10

José Mourinho n’a jamais caché son ambition d’entraîner un jour une sélection nationale. Cela tombe bien puisque l’Euro se déroule l’été prochain. Certains postes pourraient donc se libérer après la compétition européenne. Et peut-être celui de l’Angleterre…

En poste depuis 2016, Gareth Southgate a fait de l’excellent travail durant la Coupe du Monde 2018. Pas forcément attendue, l’Angleterre a rejoint le dernier carré de l’événement international. La donne sera toutefois différente pour cet Euro.

La sélection des Three Lions fait partie des grands favoris. En cas de mauvais résultat, la fédération anglaise pourrait faire le choix de se séparer de ses services. Et José Mourinho peut apparaître comme un candidat sérieux ! Ayant exercé quasiment 10 ans en Angleterre, il connaît très bien le pays.

4. Portugal : Plausibilité : 4/10

Si ce n’est pas l’Angleterre, pourquoi pas le Portugal ? José Mourinho pourrait décider de revenir au sein de son pays natal. Il faudra toutefois compter sur le départ de Fernando Santos. Il est présent depuis 2014 à la tête de la sélection portugaise.

Fernando Santos a notamment permis à son équipe de remporter l’Euro en 2016. Possédant encore une génération très forte, il peut nourrir de grandes ambitions dans l’objectif de conserver son sacre. Et on ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait.

Faisant partie des sélectionneurs européens en poste depuis le plus longtemps, il pourrait avoir envie d’un nouveau départ en fonction des résultats durant l’Euro 2020. Et qui de mieux que José Mourinho pour prendre la suite ?

3. Olympique Lyonnais : Plausibilité : 5/10

L’OL avait déjà contacté José Mourinho en 2019. Et The Special One est de nouveau libre de tout contrat après son éviction de Tottenham. Le club rhodanien pourrait donc être l’une des pistes les plus crédibles quant à la prochaine destination de l’entraîneur de 58 ans.

Longtemps dans la course au sacre en Ligue 1, l’OL cale un peu dernièrement. Les joueurs lyonnais sont même descendus à la quatrième place du championnat tricolore. Ils ne sont pas encore certains de disputer la prochaine Ligue des Champions.

En fin de contrat au mois de juin prochain, Rudi Garcia pourrait donc ne pas être prolongé à la tête de l’OL. Et nul doute que Jean-Michel Aulas s’intéresserait de très près à José Mourinho, s’il n’a toujours pas retrouvé un point de chute.

2. FC Porto : Plausibilité : 6,5/10

Certes, le FC Porto a fait une belle impression sur la scène européenne. Le club portugais a notamment éliminé la Juventus lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, avant de tomber face à Chelsea au tour suivant. Sur le plan national, ce n’est toutefois pas aussi simple !

L’équipe de Sergio Conceiçao a été sortie des deux coupes nationales. Elle n’est d’ailleurs pas en ballotage favorable pour remporter la Liga NOS. À sept journées du terme de la saison, le FC Porto a six points de retard sur le leader, le Sporting Portugal.

En cas de saison blanche, le FC Porto pourrait avoir d’un nouveau départ et de faire revenir José Mourinho. The Special One s’est fait connaître au sein de ce club en remportant la Coupe de l’UEFA (2003) et la Ligue des Champions (2004). Alors, pourquoi ne pas retourner là où tout a commencé ?

1. Celtic Glasgow : Plausibilité : 7/10

C’est la rumeur la plus persistante ces derniers jours. En quête d’un nouvel entraîneur pour remplacer Neil Lennon, le Celtic Glasgow se serait positionné sur José Mourinho dès l’annonce de son départ de Tottenham.

On a également annoncé Frank Lampard dans le viseur du club écossais. On pourrait donc avoir une lutte acharnée entre les deux anciens techniciens de Chelsea pour prendre les commandes de ce club mythique.

Venant de réaliser une saison blanche, le Celtic Glasgow a bien l’intention de faire son retour au premier plan et de revenir concurrencer les Rangers de Steven Gerrard. Qui de mieux que José Mourinho pour le faire ?

Les dirigeants écossais devront certainement sortir le chéquier pour se l’offrir. L’investissement peut toutefois en valoir la chandelle ! Et The Special One aura l’occasion de s’imposer dans un nouveau championnat national.

A lire aussi: Football: La FIFA « désapprouve » à son tour le projet de Super Ligue de football européen

- Publicité -

3 Commentaires