Manchester City – PSG : l’arbitre Björn Kuipers accusé d’insultes par les joueurs parisiens!!

1
92
Björn Kuipers
Publicité

Après l’élimination du PSG face à Manchester City (2-0) hier soir, Marco Verratti et Ander Herrera ont accusé l’arbitre de la rencontre d’avoir insulté quelques joueurs parisiens. Neymar, il y a trois ans, avait déjà eu affaire avec Björn Kuipers.

Au sortir du match face à Manchester City hier soir, l’Espagnol Ander Herrera a fait des révélations sur des insultes supposées de l’arbitre de la rencontre : « On nous parle de respect envers les arbitres, mais lui a dit « fuck off » à Paredes. » Des propos confirmées parMarco Verratti qui a affirmé sur RMC Sport que l’arbitre l’avait insulté : « Il m’a dit « fuck you » (« va te faire foutre ») plusieurs fois. » 

Qui est Björn Kuipers?

Björn Kuipers arbitre notamment la finale du Championnat d’Europe de football des moins de 17 ans 2006 et du Championnat d’Europe de football espoirs 2009. Il est aussi présent lors des compétitions inter-clubs européennes depuis 2006 et arbitre la première demi-finale de Coupe du monde de football des clubs 2010 ainsi que la Supercoupe de l’UEFA 2011. Le 13 mai 2013, l’UEFA dévoile qu’il sera l’arbitre de la finale de la Ligue Europa opposant Chelsea au Benfica dans son propre pays, à l’Amsterdam ArenA. Il a dirigé la finale de la Coupe des confédérations 2013.

Le 24 mai 2014, il arbitre la finale de la Ligue des Champions qui oppose le Real Madrid et l’Atlético de Madrid à Lisbonne.

Il est sélectionné pour arbitrer plusieurs matchs de la Coupe du monde 2014 et figure dans les 18 arbitres retenus pour l’Euro 2016 en France.

Historique des fasques de Björn Kuipers

Il avait mis rouge à Zlatan

En mars 2015, c’est lui qui avait exclu Zlatan Ibrahimovic lors du huitième de finale retour contre Chelsea (2-2 après prolongation) pour un tacle moyennement maîtrisé sur le Brésilien Oscar, qui en avait largement rajouté. Paris s’était qualifié pour les quarts, mais le Suédois avait exprimé sa colère après la rencontre.

« C’est une blague, une énorme blague. Je me suis dit que l’arbitre ne savait pas ce qu’il faisait ou qu’il avait peut-être vu autre chose. Mais ça n’est pas le pire. Le pire, c’est quand j’ai vu tous les joueurs de Chelsea débouler lorsque j’ai reçu mon carton. J’ai eu l’impression d’avoir 11 bébés autour de moi », avait-il lâché.

A lire aussi: Football: Les 15 stars du football qui ont remporté les Jeux Olympiques

Taclé par Neymar après Naples

En novembre 2018, Kuipers s’était retrouvé au cœur d’une nouvelle polémique après un nul du PSG contre Naples (1-1) en Ligue des champions. En cause: un possible penalty oublié pour les Parisiens et un penalty litigieux accordé aux Italiens.

« Le penalty oublié sur Bernat est un épisode très important. Il faut le VAR en Ligue des champions. Avec la vidéo, il n’y aurait pas ce genre d’erreur », avait réagi Gianluigi Buffon. Neymar avait carrément accusé Kuipers de lui avoir « manqué de respect ». « L’arbitre a dit quelque chose qu’il n’aurait pas dû me dire. Je n’ai pas envie de répéter ce qu’il m’a dit. J’espère que les gens au-dessus de lui peuvent agir », avait expliqué la star brésilienne. Pour rappel, le vainqueur de la demi-finale entre Paris et Leipzig affrontera l’OL ou le Bayern Munich en finale.

Neymar s’était déjà plaint

En novembre 2018, sur la pelouse du Napoli, le PSG avait fait match nul (1-1), mais après la rencontre, Neymar dénonçait déjà le comportement de Björn Kuipers : « On nous demande de respecter l’arbitre, mais on a droit à du respect en retour. Je me fiche des erreurs, il est humain et ça peut arriver. Mais j’ai fini par perdre mes nerfs à cause de ce qu’il m’a dit, il ne peut pas dire ça. Je n’ai pas envie de répéter ce qu’il m’a dit. J’espère que les gens au-dessus de lui peuvent agir. Ce n’est pas parce qu’il a un sifflet, un carton jaune et un carton rouge qu’il peut se croire supérieur à tout le monde. »

Averti en fin de match pour protestation, Neymar s’était amusé à applaudir ironiquement Björn Kuipers pour montrer son désaccord.

Publicité

1 COMMENTAIRE