MMA: Francis Ngannou accueilli en héros au Cameroun par une foule en délire

2
243
francis ngannou
Publicité

Le champion Camerounais de l’UFC Francis Ngannou est revenu au pays couvert de gloire ! Les camerounais ont réservé un accueil légendaire au premier champion africain des poids-lourds de l’UFC, Francis Ngannou. Mardi, « Le Prédateur », né à Batié, a été couvert de gloire par les habitants de la ville de Douala dès son arrivée à l’aéroport.

L’heure des célébrations

La ceinture des poids-lourds est à l’épaule de Francis depuis sa victoire par KO sur Stipe Mioccic le 28 mars dernier, mais il n’avait pas eu le temps de célébrer sa victoire avec ses compatriotes. En effet, il avait préféré rester aux côtés de Kamaru Usman, un autre champion africain de l’UFC (mi-lourds), pour l’aider à préparer son combat pour le titre ce 25 avril. Et comme prévu, Usman s’est emparé du titre ! Francis a donc eu l’occasion de se reposer et de rentrer au pays pour partager sa victoire.

Publicité

Tout un symbole

Parti de rien, « Le Prédateur » est désormais une icône africaine mondialement connue. Avec Kamaru Usman et Israël Adesanya, ils sont les trois champions de l’UFC les plus en vue du moment, et tous les 3 sont africains. Le berceau de l’humanité a longtemps été sous-représenté au sein de la plus grand organisation de MMA mondiale, mais plus maintenant. « C’est un rêve qui se réalise » expliquait Francis sur Twitter, « Donner la ceinture à ma mère… » s’émeut le champion.

Après son atterrissage à l’aéroport international de Douala, où l’attendait une foule immense, le champion s’est immédiatement rendu aux services du gouverneur pour lui présenter sa ceinture en or. Puis, s’en est suivi un tour de ville, dans les principales artères de la capitale économique. Francis Ngannou a ensuite assisté à une conférence de presse et à une soirée baptisée « Soirée des Imbattables », organisées par l’entreprise de téléphonie mobile MTN Cameroon

Né le 5 septembre 1986 à Batié (Région de l’Ouest), Francis Ngannou grandit dans une famille pauvre. À l’âge de six ans, ses parents divorcent et il est balloté chez des proches qui acceptent de l’accueillir. À douze ans, il abandonne l’école où il était mis de côté et travaille dans une carrière de sable. Armé d’une barre à mine, il casse les cailloux. Et s’illustre déjà par des qualités physiques hors normes.

Des qualités physiques qui vont l’inciter à enfiler les gants, tardivement. Ce n’est qu’à 22 ans qu’il débute la boxe anglaise, sans expérience préalable. Mais ses qualités physiques (il faut dire que le colosse mesure 1m95 pour 117 kilos), son abnégation et son courage le décident à tenter l’aventure pour devenir pro.

Le 27 mars 2021 lors de l’UFC 260, Francis Ngannou devient le champion de la catégorie poids lourds en battant l’Américain Stipe Miocic par KO lors du deuxième round. Après un bain de foule à Douala, la superstar mondiale de la boxe lancera le cap sur Yaoundé puis à l’Ouest du pays pour le même exercice.

A lire aussi: CAF: Le Bénin accuse la Confédération africaine de football d’« encourager les tricheurs »

- Publicité -

2 Commentaires