Accueil Pays Cameroun Seydou Mbombo Njoya _1: Confirmé par le TAS a la tête...

Seydou Mbombo Njoya _1: Confirmé par le TAS a la tête de la FECAFOOT

1
140
seydou mbombo njoya

Le Tribunal Arbitral des Sports (TAS) vient de clore le débat qui existait autour de la légitimité de l’actuel président de la FECAFOOT Seydou Mbombo Njoya. En effet, l’instance juridique a reconnu comme l’unique président intérimaire de la Fecafoot, tout comme la FIFA l’avait fait il y a de cela quelques semaines.

En effet après plusieurs mois de querelles existant sur la légitimité juridique de Seydou Mbombo Njoya a la tête de la Fédération Camerounaise de Football, le TAS à ce jour dans une lettre adressée à la FECAFOOT reconnu comme unique interlocuteur et président par intérim de la Fédération l’actuel dirigeant ceci du a la crise quoi l’opposait a certains président de clubs dirigé par Albert Mbida. Ce dernier s’était auto-proclamé président par intérim de la Fecafoot, Seydou Mbombo Njoya peut donc se tenir tranquille après le verdict du TAS qui a annulé l’élection de l’actuel comité exécutif de la Fecafoot. Ce dernier est désormais le seul et unique président intérimaire de la Fecafoot, selon le TAS.

Le Tribunal Arbitral des Sports s’est basé sur le courrier du 26 février 2021 que la FIFA lui a envoyé concernant cette affaire, pour reconnaître officiellement Seydou Mbombo Njoya comme représentant légitime de l’instance du football camerounais. C’est la fin d’un long feuilleton juridique à pleins rebondissements.

Cette sortie du TAS écarte définitivement Albert Mbida. En effet, le comité exécutif provisoire conduit par cet homme politique qui s’appuyait jusqu’ici sur la décision du TAS relative à l’annulation de l’élection qui avait porté Seydou Mbombo Njoya à la tête de cette instance se voit donc écarté par la même juridiction.

Cette décision du TAS vient conforter l’actuel comité exécutif de la FECAFOOT qui avait déjà entrepris dès la semaine dernière la reprise des différents championnat de football. Tous les feux sont donc au vert pour Seydou Mbombo Njoya, car avant la dernière décision du TAS c’était le gouvernement Camerounais le 10 février dernier, a 11 mois de la CAN2021, qui a défini comme priorité la reprise des compétions du football lo.

Le gouvernement se positionne aussi du côté des instances mondiales du football. Car suite a la sortie du président de la republique lors de son allucation le 10 Fevrier a la jeunesse avait inviter les instances faitieres du football a se ressaisir et a ramener la serenite dans leur organisation, tout en precisant que ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de creer les meilleurs conditions de l’epanouissement de notre football.

Le ministre de l’administration territoriale s’appuie justement sur la FIFA pour conclure que « les championnats professionnels (…) se dérouleront conformément au chronogramme de Seydou Mbombo Njoya. Paul Atanga Nji demande ainsi aux autorités administratives de” ne tolérer aucune entrave (..) quelque soit le rang social des contrevenants.” Ainsi le ministre interpellait la partie dirigée par Albert Mbida sur l’illégitimité de leur mandat et sur des possibles poursuites auxquels ils seraient soumis en cas d’organisation d’un championnat autre que celui organisé par Mbombo Njoya.

Suite à cette décision du TAS, le comité intérimaire de la FECAFOOT peut donc laisser libre cours à sa programmation des championnat et differents ligue, mais faudrait pas oublier que la crise qui existe entre la Seydou Mbombo Njoya et le General SEMENGUE président de la Ligue Professionnel de Football est toujours pendante car ce dernier refuse de se plier au décision prise par le comité le taxant d’illégitime ce qui bloque la reprise de la ligue professionnelle du Cameroun

Alors cette décision du TAS viendra-t-elle remettre les pendules à l’heure ? Ou cela annonce une nouveau chapitre d’une  lutte qui s’ouvre pour les differents belligérants du football camerounais. C’est dire qu’au Cameroun le Football ne se joue plus sur les stades mais dans les tribunaux.

Acceuil

1 COMMENTAIRE