FECAFOOT: La crise qui perdure et détruit les véritables acteurs a savoir les joueurs

0
54
fecafoot
Publicité

Entre suspension du comité exécutif par le bureau provisoire lui-même débouté par la commission de recours, convocation du président par intérim de la fédération camerounaise de football (FECAFOOT), les vieux démons refont surface dans la guerre de la gestion de cette institution.

Alors qu’on croyait avoir tourné la page de la crise à la FECAFOOT après l’annulation du processus électoral en janvier dernier par le Tribunal arbitral du sport et la décision de la FIFA de maintenir l’exécutif actuel en fonction, c’est un nouvel épisode qui démarre dans cette bataille. Le président par intérim Seidou Mbombo Njoya a été convoqué le 6 mai dernier au tribunal de première instance de Yaoundé, centre administratif. Il était attendu au cabinet d’instruction du juge Cyprien Onam-bele, qui a signé sa convocation le 3 mai 2021.

Plusieurs griefs sont reprochés au dirigeant sportif qui au moment de sa convocation, vaquait à ses nouvelles missions à la Confédération africaine de football. Si d’aucuns y voient l’ombre du général à la retraite qui ne s’est jamais avoué vaincu lors de la bataille FECAFOOT-LFPC, d’autres pointent plutôt le doigt sur une affaire de faute de gestion de l’ancien Directeur général de la défunte Loterie nationale du Cameroun.

D’après certaines sources, le jour de l’audience, le 4e vice-président de la CAF, de retour de la Côte-d’Ivoire, a repris le vol pour Kigali au Rwanda pour assister au Congrès de la Confédération. Ce qui laisse croire qu’il n’a pas répondu physiquement présent à ladite convocation. Seules les conclusions des procédures de cette affaire à suivre, nous en diront davantage. Rappelons que deux jours avant cette convocation, le président par intérim de la FECAFOOT avait été suspendu par le comité exécutif provisoire que dirige le sénateur Albert Mbida.

Selon les résolutions des membres de l’Assemblée générale, cuvée 2009, réunis par visioconférence le 04 mai 2021, Seidou Mbombo Njoya écope de 5 ans de suspension de toutes activités de la fédération camerounaise de football. Une décision qui n’a visiblement pas d’effet au regard de la sérénité au sein du camp Mbombo qui poursuit sereinement ses activités, dont le championnat professionnel. A la tête d’un bureau provisoire, Albert Mbida avait saisi la Commission de recours pour demander l’annulation des règlements des championnats Elite one et Elite two de football.

près avoir statué, la Commission que dirige Maitre Achet Nagnigni a déclaré dans un document de neuf pages que l’acte du Sénateur est irrecevable, parce qu’il n’a ni capacité ni intérêt. Des procédures seront certainement enclenchées par le sénateur, résolu à en découdre avec les dirigeants actuels. On n’est donc pas sorti de l’auberge dans cette sempiternelle crise qui secoue les acteurs du football camerounais.

A lire aussi: CAF: La Super Ligue africaine, Ballon-sonde ou fake news ?

Publicité