Euro 2021: actualités et dernieres informations de la compétition avenir

0
56
EURO

Euro 2021 : l’arbitre de touche qui a injustement refusé le but de Ronaldo écarté

Mario Diks n’avait pas vu que le ballon tiré par l’attaquant du Portugal avait bien franchi la ligne contre la Serbie. Son arbitre principal a décidé de s’en séparer en vue de l’Euro.

Pour lui c’est sûr, il n’y aura pas de championnat d’Europe cet été. L’arbitre de touche Mario Diks, présent lors du match de qualifications pour le Mondial 2022 entre la Serbie et le Portugal (2-2) fin mars, a été éjecté du trio néerlandais qu’il compose avec son homologue Hessel Steegstra de Sneek et l’arbitre central, Danny Makkelie. Ce dernier lui a expliqué qu’il ne souhaitait plus travailler avec lui. Son très probable tort ? Ne pas lui avoir donné les informations permettant d’accorder un but à Cristiano Ronaldo lors de cette rencontre.

Fin mars, l’attaquant et capitaine de la sélection lusitannienne avait cru donner la victoire à ses partenaires en trompant le gardien serbe dans les arrêts de jeu, avant que son but ne soit refusé, à tort, au prétexte que le ballon n’avait pas entièrement franchi la ligne. Fou de rage, le joueur de la Juventus Turin avait jeté son brassard au sol avant de quitter la pelouse. Et sans goal-line technology ni Var dans ces qualifications pour la Coupe du monde au Qatar, seul Mario Diks aurait été en mesure de bien voir que le but aurait été accordé.

« J’espérais plus de soutien et de reconnaissance »

« Le 31 mars, il m’a dit qu’il voulait continuer avec un autre assistant, parce qu’il n’y avait plus de confiance entre nous, a expliqué le juge de touche éjecté à la chaîne de télévision Omrop Fryslan. J’espérais vraiment plus de soutien, de compréhension et de reconnaissance après le bon travail accompli ces dernières années. Si près de l’Euro, c’est pour moi une très grande déception. »

Euro 2021: le stade olympique de Rome accueillera bien des spectateurs

Rome a rejoint la liste des villes qui pourront accueillir du public dans leur stade, lors des matchs de l’Euro (11 juin-11 juillet). La jauge sera cependant limitée à 25% de la capacité du stade olympique, pour maintenir les supporters à distance. L’UEFA a fait de la présence de supporters lors de l’Euro une priorité.

Après des mois de matchs à huis clos, de stades qui résonnent et de sons d’ambiance qui sonnent faux, y aura-t-il du public dans tous les stades à l’Euro (11 juin-11 juillet)? Huit villes-hôtes se sont d’ores et déjà engagées à accueillir des spectateurs. Le suspense planait toujours au-dessus du stade olympique de Rome, mais l’UEFA a finalement annoncé mercredi que, suite à l’accord du gouvernement italien, le stade romain accueillerait bien des supporters, avec une jauge limitée à 25% de sa capacité, soit environ 18.000 spectateurs.

Des incertitudes pour certaines villes

Rome doit accueillir trois matchs du premier tour, dont la rencontre d’ouverture Italie-Turquie, et un quart de finale.

Des incertitudes demeurent toujours pour Munich, Bilbao et Dublin. La semaine dernière, l’UEFA avait déjà indiqué que ces villes avaient jusqu’au 19 avril pour fournir des informations supplémentaires sur leurs plans. Si les restrictions en place dans ces pays empêchent la venue du public, les villes perdraient de fait lors statut de ville-hôte, l’UEFA exigeant depuis mi-mars que chaque rencontre de son tournoi paneuropéen reçoive du public.

Rome a rejoint la liste des villes qui pourront accueillir du public dans leur stade, lors des matchs de l’Euro (11 juin-11 juillet). La jauge sera cependant limitée à 25% de la capacité du stade olympique, pour maintenir les supporters à distance. L’UEFA a fait de la présence de supporters lors de l’Euro une priorité.

Après des mois de matchs à huis clos, de stades qui résonnent et de sons d’ambiance qui sonnent faux, y aura-t-il du public dans tous les stades à l’Euro (11 juin-11 juillet)? Huit villes-hôtes se sont d’ores et déjà engagées à accueillir des spectateurs. Le suspense planait toujours au-dessus du stade olympique de Rome, mais l’UEFA a finalement annoncé mercredi que, suite à l’accord du gouvernement italien, le stade romain accueillerait bien des supporters, avec une jauge limitée à 25% de sa capacité, soit environ 18.000 spectateurs.

Séville pourrait remplacer Bilbao comme ville hôte de l’Euro 2021

Selon les médias espagnols, le stade olympique de Séville va accueillir les matches de l’Euro 2021 prévus en Espagne, à la place du stade San Mamés de Bilbao.

Selon plusieurs médias espagnols, c’est finalement le stade olympique de Séville qui devrait accueillir les matches de l’Euro 2021 prévus en Espagne. Il remplacerait le stade San Mamés de Bilbao, alors que la Fédération espagnole de football (RFEF) a jugé « irréalisable » la semaine dernière l’objectif de 13 000 spectateurs (25 % de la capacité d’accueil totale du stade) pour les matches de l’Euro en raison des restrictions imposées par la région basque face à la pandémie.

Le stade San Mamés (53 289 places) devait accueillir quatre matches : les rencontres de la phase de poule de la sélection d’Espagne contre la Suède (14 juin), la Pologne (19 juin) et la Slovaquie (23 juin), ainsi qu’un huitième de finale (le 27 juin). Ces rencontres devraient donc avoir lieu à La Cartuja, le stade olympique de Séville. Un changement que l’UEFA devrait officialiser lundi.

A lire aussi : Euro espoirs 2021: Les 5 pépites à suivre lors de l’Euro Espoirs de football