Connect with us

Afrique

Erreurs d’arbitrage: Okocha recadre Belmadi et Cissé: “Un entraîneur n’a pas le droit de parler… »

La légende nigériane Austin ‘Jay-Jay’ Okocha a exprimé son mécontentement face au brouhaha créé par la controverse en cours après les éliminatoires de la Coupe du monde entre l’Algérie et le Cameroun.

Les Lions indomptables ont obtenu un billet spectaculaire pour Qatar 2022 après avoir éliminé les Nord-Africains aux buts à l’extérieur avec une victoire 2-1 après prolongation à Blida mardi. L’Algérie est apparue comme la favorite après avoir remporté une excellente victoire à l’extérieur au Cameroun lors du match aller. Mais le Cameroun a repris vie mardi au Stade Mustapha Tchaker de Blida, avec le but d’Eric Maxim Choupo-Moting à la 22e minute qui a forcé la rencontre en prolongation. Ensuite le Cameroun a battu finalement l’Algérie pour décrocher sa qualification.

A la fin du match, Djamel Belmadi a carrément attaqué l’arbitre Gassama en conférence de presse. Cependant, la fédération algérienne de football (FAF) n’était pas satisfaite du résultat, notamment en ce qui concerne certaines décisions d’arbitrage. Un but algérien a été marqué pour hors-jeu après que l’arbitre ait consulté le VAR.

Le sélectionneur algérien a reçu le soutien de son homologue sénégalais Aliou Cissé. « Djamel Belmadi en parle souvent, je le comprends parce que je le vis, comme d’autres entraîneurs », a confié le technicien sénégalais à nos confrères de Le Monde. Et de poursuivre : « Ces problèmes d’arbitrage ont des conséquences sur notre niveau de jeu. (…) Quand on évoque les erreurs d’arbitrage, on nous dit d’arrêter de pleurnicher, mais tant qu’on ne réglera pas ce problème. (…) On me dit de ne pas en parler, de peur que tous les arbitres se liguent contre le Sénégal. Mais qui va le faire alors ? ».

Ockocha a réagi par rapport aux propos des deux grands techniciens africains. “Un entraîneur n’a pas le droit de parler des erreurs d’un arbitre », a déclaré Okocha dans des citations obtenues d’ I-Frii . « Il y a une structure capable de voir mieux que nous et de sanctionner. La VAR a interpellé l’arbitre, ce qui signifie qu’il y a faute. de quoi parle-t-on ici? Où est l’erreur de l’arbitre ? «Nous avons tous regardé ce même match. On a vu les hors-jeu, les têtes accompagnées des mains. Maradona l’appelait la main de Dieu. De nos jours, le VAR est le laser qui sanctionne. Le Cameroun est qualifié, c’est tout ! S’il faut parler d’erreurs d’arbitrage, ce n’est pas le moment.  Un pays vient de perdre un match sur le terrain ; puis soudain, un coach vient aggraver la chose. Organiser un colloque et un débat sur tout ce qui mine le football africain. Mais pas à l’aube des compétitions ! « Les vraies erreurs commises exprès vous attendent à la Coupe du monde au Qatar ; où allez-vous déposer vos plaintes ? » Il est peu probable que la FIFA accède aux demandes des Algériens, le Cameroun devant rejoindre le Maroc, la Tunisie, le Ghana et le Sénégal, vainqueur de l’Afcon, en tant que cinq représentants de l’Afrique à la Coupe du monde 2022.

A lire aussi: LE FILS DE DIDIER DROGBA S’EST VOLATILISÉ

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Fecafoot: accueil chaleureux pour Samuel Eto’o de retour du tirage au sort du mondial au Qatar (vidéo) – ActuSport Online

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Advertisement

Facebook

More in Afrique